Quelques concerts et la douce pression de mes amis m'ont redonné envie d'écrire.

Alors, pour commencer, une petite chanson. C'est l'histoire d'une fée qui ne vit pas dans un conte.

Qui la mettra en musique?

 

T'es tombée amoureuse

Mais, t'es tombée de l'échelle

oubliant, malheureuse

que les filles n'ont pas d'ailes

Toi, tu n'es pas une fée

T'as pas de plumes dans le dos

Tu ne peux pas t'envoler

Pas rester tout là-haut

 

Suivant ton coeur léger

Ascension si facile

T'aurais dû te méfier,

L'échelle a une cime

et une fois au sommet,

et la vue belle pourtant,

comme tu n'es pas une fée

t'as chuté, lourdement.

 

Il avait cru, ton coeur

être un peu différent

Et de la pesanteur

ne pas être dépendant.

Si joyeux et léger,

plume tourbillonnante

par le vent emporté

en une valse lente.

 

Mais tu n'es pas une fée.

Alourdie tant et tant

Loi de la gravité

sur le poids des tourments

Tes ailes d'imposture

ne t'ont plus transportée

t'as des bleus, des blessures

tu es toute cassée.

 

Malgré les écorchures

qui laissent des cicatrices

comme de fines hachures

sur ta peau en esquisse

Tu trouves que c'était bon !

ça en valait la peine !

se sentir papillon

insouciante et sereine.

 

Et même sans être une fée

qui se rirait du poids

des illusions brisées

de l'amour hors la loi

Tu voudrais repartir

et déployer tes ailes

A nouveau ressentir

la caresse du ciel.

 

Même s'il faut retomber

et se faire mal encore

tu veux recommencer

franchir le garde-corps

Un jour tu seras une fée

d'un souffle presque irréel

l'amour sera si léger

qu'il te donnera des ailes